J'me sens pas belle de Gilles Abier, la critique

Publié le par victor

Résumé : Quand Sabine et Ajmal se rencontrent au rayon des mousses à raserd'un grand magasin, c'est le coup de foudre. Mais cet amour passionné ne plait ni aux policiers, ni au père de Sabine. Pour cause, Ajmal est Afghan et sans papiers.

Introduction : Un roman qui relate une belle histoire d'amour puis qui se perd un petit peu. Une fin qui sonne comme la faux qui coupe le blé.

Commentaire : Je commence à avoir l'habitude des résumés trompeurs signésGilles Abier. Là encore, ma réflexion était toute faite : "le père de Sabine a dénoncé Ajmal". Eh bien pas du tout.

Pourtant cette idée, cette possibilité est restée dans un coin de ma tête pendant toute la lecture du roman.

La narration (Sabine parle à la première personne) est faite en trois partie. Elle parle tour à tour de Ajmal, de son père et du jour de l'arrestation d'Ajmal (donc de l'enquête du lecteur pour savoir qui a dénoncé Ajmal).

L'histoire d'amour entre Ajmal et Sabine est passionnée. De plus, elle est relatée d'une telle façon que l'on attend que le moment où l'auteur parle ou reparle de leur histoire.

Le lecteur émet des hypothèses. Il passe au peigne fin chaque personnage. Il fait son enquête personnelle.

Puis, l'histoire stagne. On commence à s'ennuyer. L'enquête sur le fait qu'Ajmal est été dénoncé piétine.

Puis un texte en italique apparaît, on y apprend qui a dénoncé Ajmal. Ce texte tombe pile au bon moment.

L'histoire s'emballe. Pourquoi cette personne a dénoncé Ajmal?

Quelle chute !

Barème :

Les personnages 4/5

Les lieux 3,5/5

L'originalité 4/5

L'additivité 4,5/5

Note : 16/20

J'me sens pas belle de Gilles Abier, la critique
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Oui il est très bien !
Répondre
Y
Ce roman a l'air super !
Répondre
V
Tu verras... Tu ne seras déçu ni par l'auteur ni par ce roman !
Répondre
S
Ah, intéressant. Je note
Répondre