l'atelier d'écriture n°210 de Leiloona : Une vie

Publié le par victor

l'atelier d'écriture n°210 de Leiloona : Une vie

Comme chaque matin, je vois madame Abha arriver de son pas nonchalant sur le marché populaire de Calcutta. Elle porte toujours son châle bleu, ses lunettes de soleil et elle est recouvert par son parapluie noir qui la protège du soleil et des mauvaises ondes à ce qu'elle prétend. Elle répond toujours ça quand on lui pose la question. Elle m'étonnera toujours madame Abha. Elle étonne un peu tout le monde qu'elle croise, je pense. Elle a dépassé d'au moins vingt ans l'espérance de vie moyenne. Pourtant, elle a pas la meilleure hygiène de vie ni le meilleur état de santé. Elle boit tous les jours son verre d’alcool et fume sa cigarette. Elle prétend qu'elle est née pour être la femme qui vivra la plus longtemps de tous les temps. C'est bizarre, mais ça à l'air de marcher. Comme chaque matin, la vieille comme on la surnomme se dirige vers mon étalage, un mouchoir à la main. Sa commande de légumes est déjà prête. Et comme chaque matin elle repart de son pas nonchalant pour aller se cuisiner une soupe ou de la viande séchée. Elle est vraiment incroyable madame Abha et c'est pour ça que je l'apprécie.

Publié dans écriture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jade 02/03/2016 15:34

Bas, finalement il est super ton texte ;) bravo continu comme sa☺

Nady 24/02/2016 22:00

Tu l'as bien croquée Madame Abha, je l'aime beaucoup cette femme ;)

nimentrix 23/02/2016 11:39

Mille et un portraits de femme dans cet atelier. Celui-ci décrit une femme un peu moins "sage", mais c'est amusant :-)

Sabine 23/02/2016 04:22

Merci pour ce chouette portrait!

Benedicte D. 22/02/2016 23:09

Merci, je l'aime bien moi cette madame Abha....Un petit côté politiquement incorrect réconfortant!!