Brainless de Jérôme Noirez, la critique

Publié le par victor

Brainless de Jérôme Noirez, la critique

Résumé : Vermillion, Dakota du Sud. Depuis que Brainless est mort suite à une indigestion de maïs, il est obligé de se faire une injection de formol pour ne pas pourrir. Le jeune adolescent est le 433ème cas de SCHJ : syndrome de coma homéostatique juvénile. En d'autres mots, c'est un zombie. Il ne mange que de la viande crue et ne se pose que très rarement des questions, les deux hémisphères de son cerveau ayant beaucoup de mal à communiquer. Il se demande parfois quelle goût a le cerveau humain. Malheureusement, parmi sa classe, certains ont des projets beaucoup plus macabres.


Introduction : Un roman déjanté et décalé, bourré d'humour glacial...


Commentaire : Jérôme Noirez inaugure la nouvelle collection Electrogène de chez Gulf Strream éditeur avec un roman sombre et décalé, qui en a surpris plus d'un, moi y compris.


Jason, surnommé Brainless, est un adolescent médiocre et banal, habitant de Vermillion depuis sa naissance. Depuis qu'il est mort, il ne respire pas plus qu'il ne dort. Ses deux hémisphères cérébraux connaissent beaucoup de difficultés à communiquer, le rendant un peu débile et planant. C'est un personnage que j'affectionne, de part sa nonchalance et sa manière de prendre les choses à la légère, ne s'énervant pour rien au monde. Hormis quelques détails, Brainless pourrait passer pour un adolescent normal. Son état de zombie lui procure quelques avantages (il n'a pas besoin de dormir, ce qui représente pour moi la plus grosse perte de temps de l'univers) mais aussi quelques inconvénients comme les piqûres quotidiennes de formol. Autour de lui, une multitudes de personnes, toutes plus déjantées et stéréotypées les unes que les autres : de la fille hyper sexy mais complètement cruche, qui ne pense qu'aux mecs, du type obèse et laid un peu lourd qui fantasme sur les plus belles filles sans jamais parvenir à sortir avec elle, il y en a vraiment pour tous les goûts. A travers cette galerie de personnages, Jérôme Noirez dresse un portrait assez fidèle de l'adolescence actuelle. On a tous et toutes déjà croisé au moins une fois une personne de ce roman, que ce soit à l'école ou dans la rue. Il pose aussi beaucoup de questions, que ce soit sur le statue d'autrui en société, sur le passage à l'âge adulte, mais aussi sur nos relations avec notre entourage. Brainless nous offre ainsi un constat juste et réaliste sur la société d'aujourd'hui. Ce double sens présent durant tout le roman le rend d'autant plus fort et intriguant.


On sait dès les premières pages qu'il s'est passé quelque chose d'horrible, un véritable massacre. Cela rajoute encore du suspens et de l'intérêt à l'histoire, car le lecteur veut comprendre comme c'est arrivé. En commençant par la fin, Jérôme Noirez a su capter l'attention de ses lecteurs, les rendant véritablement addictes à l'histoire. Cette dernière est assez basique, on comprend d'ailleurs comment et qui a perpétué ce massacre assez vite. Le récit n'est pas basé à proprement parler sur ce massacre. Il raconte plus la vie de Jason, et son évolution en étant un zombie.
J'aime beaucoup la manière dont est construite l'histoire. Celle-ci alterne entre le récit au présent et les confidences de Jason, qui nous permettent d'en savoir plus sur son passé et sur lui en général.

Jérôme Noirez m'a fait rire, beaucoup rire et notamment grâce à ses personnages déjantés, ses répliques trash et l'humour glacial présent durant tout le roman, rendant ainsi notre lecture plus légère. L'atmosphère que crée le romancier au fur et à mesure et ce grâce à l'écriture emporte vraiment le lecteur au coeur du récit, au coeur de l'histoire.


Brainless se termine sur les chapeaux de roues. Le sang, l'atmosphère pesante et beaucoup d'action sont au rendez-vous. Une chute qui conclue en beauté un roman très réussi.


J'ai adoré Brainless. Que ce soit du côté des personnages, de l'histoire ou de l'écriture, ce roman fantastique mais qui contient une grande part de réalité saura vous séduire. Bravo à Jérôme Noirez pour ce roman qui inaugure une collection terriblement prometteuse ! Après l'Oeil de Chaac, Brainless est un second coup de coeur pour ma part !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jade 18/06/2016 00:55

Il se pourrait que ce soit ma prochaine lecture... avec ton poussin obese!!