Pippa Pepperkorn tome 3 : Pippa et la chipie chic de Charlotte Harbersack, la critique

Publié le par victor

Pippa Pepperkorn tome 3 : Pippa et la chipie chic de Charlotte Harbersack, la critique

Résumé : Pippa accueille chez elle Xénia, la fille d'une amie à ses parents. La jeune fille est une horrible chipie, heureusement d'ailleurs qu'elle ne reste que quelques jours chez Pippa. Cette dernière est d'ailleurs bien décidée à ne pas se laisser faire, et à apprivoiser Xénia. Ses amis sont de tout coeur avec elle !


Introduction : Une lecture légère, idéale pour les enfants de 8-9 ans...


Commentaire : Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Magnard pour cet envoi !
Pippa Pepperkorn et la chipie chic est le troisième de cette saga jeunesse, publiée aux éditions Magnard. Elle a connue un grand succès en Allemagne, avec plus de 40 000 exemplaires vendus. Quand on m'a proposé d'en parler, j'ai accepter volontiers, curieux de découvrir ce best-seller allemand.


On découvre Pippa, une jeune fille pétillante, qui ne manque pas d'imagination pour s'amuser. Elle ne fait pas attention aux regards extérieurs, et reste comme elle-même, même face aux critiques et reproches de Xénia. C'est une grande qualité, car je trouve que beaucoup trop de monde change de styles pour ne pas paraître "différent". Ses mimiques, inventions, et sa façon de toujours dédramatiser la situation font aussi son charme. J'ai bien apprécié cette jeune fille comme toute sa petite bande d'ailleurs. Que ce soit Emile, qui oublie toujours tout, Anton, le plus "bordélique" de tous, Lucie, qui rêve d'être une princesse, Olivia, une véritable amoureuse des animaux, et Gloria, qui est sûrement celle qui m'a fait le plus rire. Toujours décalée, elle réfléchit très lentement, ce qui crée des situations déjantées et des qui-pro-quo. Je me suis plus ou moins attaché à tous, même si certains personnages (Olivia,Lucie...) sont peut-être un peu plus laissés à l'écart que d'autre. Xénia a tout pour être une personne détestable. Prétentieuse, arrogante, elle se croit au-dessus de tous et de toutes. Elle est le stéréotype même de la méchante. Malgré tout, on ne peut que s'attacher à elle, au fur et à mesure du roman, en découvrant qu'il ne se cache pas une mauvaise personne sous la carapace qu'elle s'est construite.


On suit tout ce beau monde à travers les aventures rocambolesques orchestrées par Pippa. Une chasse au trésor, une séance de cinéma un peu ratée, une bataille d'eau... Au fur et à mesure, on commence à connaître Xénia, et celle-ci n'est en fait pas si méchante que ce qu'on peut penser au premier abord. Les pages s'enchainent vite, le lecteur se prend en jeux et dévore les aventures de la petite troupe. Pippa et son imagination ne sont jamais en reste pour trouver des jeux, et inventer des machines à trouver l'amour et autre coupeur de franges. On passe un bon moment, sans prise de tête. Charlotte Habersack aborde aussi des sujets plus complexes et durs comme le divorce et les relations familiales, toujours avec légèreté et bonne humeur, et ce grâce à une Pippa toujours souriante.


L'écriture est simple, mais pas trop quand même. On voit que l'auteure ne prend pas ses lecteurs pour des gamins. Il n'y a pas de répétitions, ni de descriptions trop lourdes comme on peut en voir parfois dans cette tranche d'âge. Je pense que c'est aussi pour cette raison que ce roman a si bien fonctionné en Allemagne, et je lui souhaite le même parcours du côté de la France.
Je voudrais juste vous parlez des illustrations. Simples, épurées, descriptives, elles apportent un réel plus à l'histoire. Je les aime beaucoup en tout cas.


Pippa Pepperkorn fût pour moi une superbe découverte. Des personnages imaginatifs et souriants, des aventures rocambolesques rythmés par une bonne écriture et des illustrations très descriptifs. Je recommande ce roman aux amateurs d'une lecture légère pour l'été ainsi qu'aux enfants de 8-9 ans.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LADY MARIANNE 15/07/2016 11:16

un livre à mettre les mains des jeunes de toutes confessions ---
leur apprendre la tolérance -
contre un monde en guerre perpétuelle comme tu mets chez moi-
bonne journée malgré tout-

victor 15/07/2016 11:43

Oui sans aucun doute-
Bonne journée-