Rémina planète de l'enfer : un manga d'horreur de Junji Ito

Publié le par victor

Coucou tout le monde ! Je reviens aujourd'hui pour vous parler d'un manga écrit par Junji Ito, un mangaka talentueux considéré à juste titre comme le maître du manga d'horreur. Rémina, planète de l'enfer est l'une de ses oeuvres la plus connue, et c'est par ce manga que j'entame sa bibliographie.

Rémina planète de l'enfer : un manga d'horreur de Junji Ito

Résumé : Le professeur Oguro découvre une nouvelle planète, qu'il baptise Rémina en l'honneur de la fille. Cette dernière devient du jour en lendemain l'idole des foules. Mais très vite, on se rend compte que Rémina est une planète dangereuse, qui engloutit peu à peu les autres planète du système solaire. Pire, elle se dirige maintenant vers la Terre...

J'ai découvert Junji Ito dans une vidéo, un peu par hasard, en me baladant sur youtube. Très vite, je me suis intéressé à sa bibliographie, et après mainte et mainte recherche, j'emprunte finalement ce premier manga, un one-shot, sans trop savoir à quoi m'attendre.

Rémina planète de l'enfer : un manga d'horreur de Junji Ito

On m'avait prévenu, mais je ne m'attendais tout de même pas à autant de noirceur, de pessimisme, de tristesse. Junji Ito possède un style propre et inimitable, en tout point. Il instaure chez ses lecteurs une sorte de dégoût progressif pour ce qu'il lit, si bien que j'ai du à plusieurs reprises détournés ou même passé certaines scènes. Il n'y a pas de sang, l'horreur n'est pas basé sur le gore, même si il peut y en avoir. Ce manga m'a beaucoup fait cogité, même une fois ma lecture terminée. Derrière toute cette histoire digne d'un film apocalyptique, Junji Ito se plaît à imaginer le comportement des humains face à une telle catastrophe. On voit ainsi que l'espèce humaine à toujours besoin d'une explication, qu'elle soit possible ou non, rationnelle ou non. Il cherche toujours une cause à ses problèmes, que ce soit quelqu'un ou quelque chose. Rémina et son père occupent tout deux cette place de cause dans ce manga-ci. Et c'est pour cela qu'ils se font persécutés tout au long de l'histoire. La cruauté et l'horreur ne vienne pas totalement de la planète elle-même, mais aussi des humains. Cela contribue aussi à l'inquiétude et au dégoût du lecteur, qui se pose mille et une questions concernant les siens et ce qu'il ferait lui-même si une telle situation venait à arriver.

Rémina planète de l'enfer : un manga d'horreur de Junji Ito

On ressent d'ailleurs la tristesse et la résignation qui se dégage de Rémina et de son père tout au long de notre lecture. Il me fût totalement impossible de m'attacher à l'un d'entre eux, au vu des circonstances. Pourtant, je connaissais bien Rémina, son caractère, ses sentiments. Junji Ito a bien su la développer et la dévoiler et ce au fur et à mesure du livre. On apprend ainsi que la jeune fille hésite à se lancer dans une carrière d'actrice (je crois), qu'elle est timide et réservée, et surtout qu'elle n'a jamais réclamée d'être aux centres de toutes les attentions. Malheureusement, le sentiment qui a dominé fût quand même la pitié, même si beaucoup d'autres ont pû m'habiter, notamment de la tristesse, de la haine... Tout cela envers les humains, cette population destructrice qui se conduira elle-même à sa propre perte.

Rémina planète de l'enfer : un manga d'horreur de Junji Ito

Junji Ito possède aussi son propre style graphique. Il ne s'encombre que rarement de détails superficiels, notamment pour ses personnages, dont les visages simples reflètent parfaitement les différentes expressions de la peur et de beaucoup d'autres sentiments. Ses dessins plus large, comme pour des vus de ciel sont parfois très vague, la encore il y a assez peu de détails, mais ce qui est présenté n'en reste pas moins parfaitement reconnaissable. Ses dessins sont très nettes et précis. C'est un style inimitable, et c'est ce qui rendent les oeuvres de Junji Ito si spéciales.

Rémina planète de l'enfer : un manga d'horreur de Junji Ito

Il faut avant de conclure que je vous parle de "30 milliards de solitudes", une nouvelle présente à la fin du manga. Cette dernière traite de la solitude, comme l'indique le titre, mais plus précisement de ses conséquences. C'est une histoire qui m'a laissé perplexe, pour tout vous dire, et j'aurais aimé que l'auteur en fasse un manga complet, pour ainsi développer ce sujet assez peu abordé en littérature, encore moins dans le milieu du manga. Je pense que l'on peut percevoir cette nouvelle sous beaucoup d'angles différents, et les points peuvent divergés sur ce qu'il y a à retenir de cette courte histoire. Si quelqu'un l'a lu, qu'il n'hésite pas à commenter, pour qu'on puisse l'évoquer plus en profondeur.

Rémina planète de l'enfer : un manga d'horreur de Junji Ito

Ce manga fût une excellente découverte de l'auteur et de son univers pour ma part. Un univers sombre, pour un type d'horreur dérangeant au plus haut point, qui ne laisse que désolation sur son passage. A lire pour les amateurs de frissons et ceux qui ont le coeur bien accroché !

Publié dans Bd et manga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Quichottine 30/08/2016 15:17

Je passe... j'avoue qu'en ce moment je n'ai pas du tout envie de cet univers.
Mais tu en parles bien. :)

victor 31/08/2016 09:03

C'est assez spécial, je pense que ç ne peut pas plaire à tout le monde.

LADY MARIANNE 28/08/2016 10:49

bonjour-
merci pour tes visites et coms sympa chez moi-
les BD je n'aime pas trop depuis toujours- mon mari adore !
bises amicales-
Bon dimanche-

victor 28/08/2016 15:05

Tu devrais essayer, il y en a des vraiment bien
bise-
Bon dimanche-