Service presse : La Marque d'Anne Loyer, la critique

Publié le par victor

Service presse : La Marque d'Anne Loyer, la critique

Résumé : Dans un monde dévasté par le réchauffement climatique, la vie s'organise autour de Kyos, la cité-oasis, dernière détentrice de l'eau à des kilomètres à la ronde. Pour la recevoir, faut-il encore avoir un enfant marqué. Sika, quinze ans, possède cette dernière. Elle sait qu'elle devra bientôt quitter les siens pour rejoindre Kyos et leur permettre de survivre dans ce désert. Mais sa rencontre avec Rey, un échappé qui a refusé d'obéir aux lois imposées par la cité-mère, pourrait bien changer son destin...


Introduction : Une dystopie originale, maîtrisée de bout en bout par Anne Loyer...


Commentaire : Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Bulles de Savon pour cet envoi !


Ca fait un petit bout de temps que je n'ai pas lu de dystopie... Je crois que la dernière que j'ai eu l'occasion de lire est le tome 1 de Nox, de Yves Grevet. Anne Loyer est une auteure que je connais assez bien et que j'apprécie, notamment pour sa saga Hisse et Ho, dont j'ai eu l'occasion de lire les trois premiers tomes. Avec La Marque, elle change radicalement de genre et de style. J'étais très curieux de la voir dans ce nouvel exercice, alors, quand les éditions Bulles de savon m'ont proposé de le recevoir, j'ai accepté sans hésitation

.
La Marque se démarque beaucoup des autres dystopies proposées dans le genre Young-Adult. Tout d'abord, c'est one-shot. Ensuite, l'univers proposé, malgré le fait qu'il soit assez limité, est très riche. On y découvre plein de recoins cachés, de lieux inattendus et inhabituels. Ensuite, il y a les personnages. On rencontre Sika, que j'ai de suite portée dans mon coeur. Forte en caractère, elle est très courageuse et n'hésite pas à mettre sa vie en danger pour faire comprendre aux gens la vérité sur Kyo. Elle sait et veut faire savoir. J'ai beaucoup aimé son état d'esprit. Même si elle chute, elle se relève et repart de plus belle. C'est une battante. Je suis plus mitigé sur Sek. Sa détermination lui causera sa perte, j'en suis certain. Je l'ai apprécié, comme tout le monde pourra l'apprécier je pense durant sa lecture, mais il m'a parfois fait peur. Il se jette tête baissée dans la bataille, pour servir la cause qui lui tient à coeur. Il réfléchit trop peu aux conséquences, qui peuvent être graves parfois, et le faire regretter alors qu'il est trop tard.


L'histoire est très addictive. On retrouve une fois de fois ce mélange d'action, de suspens et de rebondissement qui font de ce livre un véritable page-turner. Les chapitres défilent à une vitesse folle. Les rebondissements multiples permettent de rendre l'histoire complexe, et non trop facile comme on peut le voir parfois. Les personnages principaux doivent se battre pour obtenir gain de cause, la victoire n'est pas acquise d'avance, bien au contraire. Derrière cela, l'auteure, avec l'univers qu'elle a créé, nous montre les conséquences dramatiques que pourraient avoir le réchauffement climatique. C'est peut-être légèrement exagéré dans le bouquin, mais tout le côté rationnement et distribution de l'eau pourrait bel et bien devenir la réalité dans les prochaines décennies.


Anne Loyer m'a scotché. Je ne lui connaissais pas une si belle plume. Elle a su dédramatiser les situations même les plus graves, elle a écrit de superbes descriptions, moi qui les trouve souvent si inutiles ennuyeuses. Ce fût un plaisir de lecture que cette dystopie, et j'espère qu'elle écrira de nouveau dans romans de ce genre.


J'ai beaucoup aimé La Marque, et notamment Sika, le personnage principale de ce livre. Forte en caractère, courageuse et battante, j'ai beaucoup suivi ces aventures riches en rebondissements, qui font de ce livre un Page Turner qui se lit très vite. L'univers d'anticipation très bien fait et l'écriture superbe d'Anne Loyer contribuent à rendre à faire de livre une superbe découverte, à recommander aux fans de dystopies prenantes et originales !

Commenter cet article

LADY MARIANNE 20/08/2016 14:20

bravo Victor pour cette superbe chronique-
quelle plume, quelle sensibilité !!
bonne continuation !!
bisous-

victor 20/08/2016 20:50

Merci Lady, j'essaie de faire ressortir au mieux mon ressenti !!
A toi aussi
bisous

Anne Loyer 20/08/2016 12:05

Waouh !! quelle belle chronique ! Un immense merci ! :D

victor 20/08/2016 20:49

Merci à vous pour ce sympathique commentaire et pour ce beau livre ;)