Le tableau du samedi par Lady Marianne

Publié le par victor

Le principe ?
On évoque en quelques mots un tableau, pourquoi il nous émeut, nous inspire, nous intrigue. On ajoute aussi quelques lignes sur l'artiste bien entendu. Et le tour est joué.

Le tableau du samedi par Lady Marianne

Otto Dix est un peintre allemand né le 2 décembre 1891 et mort le 25 juillet 1969, est un peintre allemand qui a combattu durant la première guerre mondiale. Ses oeuvres seront largement influencées par cet événement dramatique. Sous les régimes nazi, ses tableaux seront censurés et retirés des musées, parfois même brûlés.

Le tableau du samedi par Lady Marianne

J'ai découvert Otto Dix en cours d'histoire, alors qu'on étudiait son célèbre tableau Les joueurs de Skat. Son oeuvre m'avait alors interpellé, par la grossièreté de ses personnages en apparence, mais surtout par l'histoire qu'il raconte à travers ses oeuvres. Celui d'une guerre sanglante et de ses atrocités. Au delà de cette peinture où Otto Dix décrit les conséquences de la guerre pour les soldats, c'est un autre tableau que j'ai choisi de vous présenter aujourd'hui, car celui-ci aussi m'a interpellé, même on ne l'a évoqué que très brièvement. J'ai été soufflé par le sentiment terrible de peur, de dégoût qui se dégage de cette oeuvre.


La guerre est un triptyque peint par Otto Dix entre 1929 et 1932. C'est une oeuvre que je qualifierais de forte, car elle transmet beaucoup d'émotions au spectateur. Le peintre nous y décrit l'enfer dans les tranchées, où la mort (représentée par une sorte de squelette dans la pièce du centre) plane partout. On ne voit aucun visage, tous les soldats sont masqués ou retournés. On distingue aussi beaucoup de sang, et de chair humaine. La pièce de droite représente l'enfer, et celle du dessous le sol des tranchées. Beaucoup de pessimisme et de dégoût se dégagent de ce tableau, qui est fait encore une fois pour interpeller le spectateur et ainsi démontrer les horreurs de la guerre. On voit qu'Otto Dix a été profondément choqué par ce moment de sa vie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Amande 27/09/2016 19:56

Cette guerre terrible a marqué les contemporains, on comprend pourquoi. L'œuvre de Otto Dix est en effet empreinte de l'horreur de cette boucherie inhumaine. Et moi aussi je fais le rapprochement avec ce qui se passe en Syrie en ce moment, entre autres.
Otto Dix est un grand peintre, il impressionne, mais il est évident qu'on n'a pas envie d'avoir une pareille œuvre sur un mur de sa maison...

victor 30/09/2016 20:58

Oui, je suis tout à fait d'accord avec ton commentaire, qui est par ailleurs très constructif^^ Merci !

mamazerty 26/09/2016 19:33

c'est d'une violence!!!!(enfin, pour celui qui regarde le tableau mais alors pour tous ces soldats de part et d'autre!!!!!une boucherie qui nous hante encore!!!!)...Un tableau qui fait cauchemarder, on voudrait dire STOP!un témoignage qui nous reste sur la patate!!!!

victor 27/09/2016 18:52

Oui, j'ai ressenti la même chose quand je l'ai vu la première fois, puis une profonde tristesse...

covix 26/09/2016 17:20

Oui, on ressent le tourment de cet homme après une jeunesse gâchée dans les tranchées.
Aujourd'hui, encore, on pourrait peindre de telles souffrances, pour n'en citer qu'une Alep ets a terrible actualité.
Bises

victor 27/09/2016 18:50

Oui, c'est impressionnant de voir comment la guerre l'a marqué et influencé.

C'est vrai que ce tableau peut faire écho à l'horrible actualité...

Bises

nays 24/09/2016 17:09

j'adore Otto Dix j'ai un livre avec ses oeuvres

bon WE Victor ☺☺

victor 27/09/2016 18:43

Ca doit être très intéressant !
Merci à toi aussi (même si la semaine est bien entamée)

Lenaïg 24/09/2016 11:07

Frappante corrélation entre ce triptyque apocalyptique et la photographie, Victor. Très intéressant, merci beaucoup.

victor 27/09/2016 18:41

Merci beaucoup pour ton passage et ton commentaire :-)