L'atelier d'écriture n°234 de Leiloona : Songe à l'amour fleurissant par un bel hiver...

Publié le par victor

une photo de Kot
une photo de Kot

Eugène,
à la mi-janvier,
sortit enfin,
pour la première fois,
depuis le début de l'hiver.
Dans le parc
où ses pas le menèrent,
les bancs de bois étaient encore vêtus
de cette poudreuse délicate,
celle qui crisse dans vos doigts.
Malgré le froid qui lui congèle les membres
et lui fait claquer des dents ;
Eugène s'assoit
le cul gelé
l'esprit en surchauffe.
Questions d'identité
Défilée d'image
Choc de sentiments...
Eugène divague,
Son corps n'est que mille questions
Plus fortes les unes que les autres.
Quel homme suis-je ?
Ai-je déjà fais du mal à mes proches ?
A Tatiana ?
Quels sont mes véritables amis ?
Quels sont mes qualités ?
Mes défauts ?
Mes angoisses ?
Mes peurs ?
Suis-je amoureux ?
Qu'ai-je fais de ma vie ?
Suis-je amoureux ?
Pourquoi suis-je si triste et si heureux à la fois ?
Suis-je amoureux ?
Pourquoi je reste ici ?
Je suis amoureux.
Les gens qui se baladaient ce jour-là dans ce parc
tout de blanc vêtu
furent les heureux témoins d'une scène
pour le moins
insolite.
Un homme
trempé jusqu'aux os
gueulant
Tatiana
Je t'aime !!
Saute
crie
se roule dans la poudreuse
le recouvrant entièrement.
Bonhomme de neige heureux,
il quitte le parc
fou amoureux,
en quête de son amour,
Tatiana
pelotonnée dans son canapé
une tasse de lait à la main.
Cette ivresse de bonheur
d'amour
de joie,
se rependit peu à peu
dans toute la ville.
Les visages illuminés
au regard d'ange
se chuchotant des mots doux,
firent leur apparition
partout dans Paris.
Il était écrit, je crois,
qu'Eugène et Tatiana furent,
les rois
les princes
de ce bal d'amour
aux mille et une nuances.
Et qu'ils s'aimèrent,
physiquement
sincèrement
de toutes leurs forces.
Cette hiver
rugueux
rigide
froid
vît fleurir
bien avant l'arrivée du printemps
un amour
tendre
sublime
qui soigne toutes les maladies du monde.
C'est cette amour-là,
que vécurent
Eugène et Tatiana.

Ce texte est inspiré du roman Songe à la douceur de Clémentine Beauvais, qui fût un énorme coup de coeur pour moi. Je vous le recommande le plus chaudement du monde.

Publié dans écriture

Commenter cet article

Victoire3 17/10/2016 19:43

Très joli, bravo ! Personnellement, j'aime bien les retours à la ligne mais j'aurais juste inversé les prénoms à la fin "Tatiana et Eugène"... Mais bon je chipote, c'est parfait comme d'habitude ! :p

Leiloona 09/10/2016 19:39

Oh étrange de l'avoir mis en vers si courts, le retour à la ligne a enlevé un peu de sa force je crois ... le thème est joli en tout cas ! :)

victor 09/10/2016 20:03

Ah zut... Merci pour la remarque !

Jade 07/10/2016 21:22

J'aiiiime. Magnifique comme toujours...

victor 08/10/2016 10:18

Merci Jade ;-)

Curieuse grignoteuse 06/10/2016 22:18

Une très jolie ode à l'amour!

victor 07/10/2016 21:08

Oui ! Merci pour ta visite !

Clara ^^ 06/10/2016 20:48

Un texte magnifique ! J'aime beaucoup :-)