La vie comme elle vient d'Anne-Laure Bondoux, la critique

Publié le par victor

Résumé : Mado est confiée à la garde de sa grande soeur nommée Patty. Pourtant, ces deux soeurs sont comme le jour et la nuit. L'une est intelligente et réservée tandis que l'autre adore se mettre du verni et sortir avec des amies. Ce qui les a rapprochées, c'est la mort de leurs parents il y a neuf mois, sur une route de campagne. Mais ce qui va bouleverser leur quotidien, c'est la grossesse de Patty. Mais si le juge de la DDASS apprend cela, c'est le foyer pour Mado. Alors on ne dit rien à personne et on continue de vivre tout simplement. Patty doit accoucher en septembre, mais il se pourrait bien qu'elle ait un petit peu menti sur les termes de sa grossesse...

Introduction : Un livre émouvant qui porte vraiment à réflexion...

Commentaire : Avec ce livre, Anne-Laure Bondoux aborde un sujet difficile : la mort des parents et le fait d'être orphelin(e). On est donc plongé directement dans l'esprit torturé de Mado, la cadette. Mado est assez réservée, timide et renfermée sur elle même. On voit vraiment que les plaies sont à peine refermées et que l'équilibre qu'elle a trouvé est assez fragile. Je trouve qu'il aurait peut-être été intéressant d'alterner les points de vue entre les deux soeurs, on aurait ainsi pu avoir deux opinions différentes sur le sujet. Patty est vraiment le contraire de sa soeur. Elle est plus ouverte sur le monde et essaye de se lamenter le moins possible (du moins au début du livre, avant sa grossesse). Il est vraiment très difficile de se projeter à la place de ces deux soeurs tristes qui essayent d'aller de l'avant. C'est un évènement horrible qui doit être vraiment pesant au quotidien. Je pense que Mado est petit devenue folle suite à ce drame. Une partie de sonesprit est mort avec ses parents, plus encore que son ainée.

Il y a beaucoup de contrastes au niveau de émotions dans ce roman. L'histoire commence après la plus grosse partie du deuil des filles. Puis la tristesse laisse place à l'incompréhension et (un petit peu) à la joie, puis à la joie totale (si il y en a)... Ce roman conjugue beaucoup de nuances au niveau des grosses nouvelles qui changent une vie (mort des parents, grossesse...). Anne-Laure Bondoux nous mène vraiment en bateau pendant toute la durée du livre. Elle arrive vraiment à nous persuader que la situation dans laquelle sont les deux soeurs va durée tout le livre puis paf! Elle nous balance une révélation vraiment inattendue, qui nous laisse sans voix. C'est ce qui fait la force du livre. Le contexte plus les émotions plus les révélations.

J'ai peut-être été petit peu déçu que Patty n'aille pas jusqu'au bout de ses projets. Si ça avait été le cas, on aurait sûrement eu le droit à une fin beaucoup haletante avec du suspens. Pour ce qui concerne la fin, je pense que ce genre de fin est made in Bondoux. Une fin totalement ouverte. Je n'en dis pas plus, au risque d'en révéler un peu trop.

La Vie Comme Elle Vient est un roman émouvant, qui met en scène beaucoup d'émotions à la fois. On s'imagine vraiment à la place de Patty et Mado, ce qui rajoute encore de la réflexion et de l'émotion à notre lecture. J'aurais peut-être aimé une aventure un petit peu plus creusée. La fin ouverte conclue en beauté cette belle découverte.

La vie comme elle vient d'Anne-Laure Bondoux, la critique
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bea285 14/10/2015 08:51

C'est un livre qui a l'air poignant. Merci pour la découverte Victor.

victor 14/10/2015 13:58

Mais de rien !

Clara C. 09/10/2015 20:58

Re. Il est à la médiatheques ??? Réponds vite stp pcq si il y est tu es sûr que mercredi il est "emprunté".

Clara C. 09/10/2015 20:58

Re. Il est à la médiatheques ??? Réponds vite stp pcq si il y est tu es sûr que mercredi il est "emprunté".

Clara C. 09/10/2015 21:53

Ok. J'irai sûrement mercredi alors...

Clara C. 09/10/2015 21:53

Ok. J'irai sûrement mercredi alors...

Victor 09/10/2015 21:47

Je l'ai encore je le redonne mercredi je pense...