Lorelei en Finistère d'Emmanuelle Caron, la critique

Publié le par victor

Lorelei en Finistère d'Emmanuelle Caron, la critique

Résumé : C'est la fin de l'été, synonyme de rentrée pour Joachim. Une année particulière commence pour le jeune homme. En effet, il a dû quitter sa mère malade et partir vivre avec son grand-père. Il entre donc dans un nouveau collège, mais l'accueil qu'on lui y réserve est glacial. Alors Joachim se réfugie dans la poésie et fait de longues balades aux bords des falaises et sur la lande. Il fait la connaissance de Stéphane, une jeune fille rebelle et énigmatique. Un jour Joachim la surprend en train de se faire poursuivre par des hommes inconnus. Le jeune garçon l'emmène et tous deux se réfugient dans la Salle Verte, un endroit propice aux secret. Cela pourrait être le début d'une histoire d'amour... Ou d'une grande course-poursuite...


Introduction : Un livre émouvant, qui m'a beaucoup surpris, sur bien des points...


Commentaire : Lorelei en Finistère est le premier livre que j'ai reçu à l'occasion de mon abonnement 2015-2016 (oui je suis très en retard dans mes lectures) chez L'école des Loisirs. Pour ne rien vous cacher, c'était peut-être le seul livre de la sélection de l'année dernière que je connaissais absolument pas. Je n'avais donc aucune attente particulière vis-à-vis de ce bouquin, qui fût une formidable découverte par la suite.


Dans cette histoire, nous retrouvons Joachim, un jeune adolescent qui vît chez son grand-père, car sa mère est malade. Joachim est un personnage que j'ai adoré, et qui m'a mis une sacrée claque, pour tout avouer. Derrière cette étiquette de jeune un peu fou qu'on lui a collée à cause de sa maladie se cache un jeune garçon solitaire, sensible, intelligent, excellent poète et très bon dessinateur. Le lecteur ne peut qu'admirer ce jeune homme, qui se moque un peu du regard que porte les autres sur sa personne. Je me suis tout de suite attaché à lui. Emmanuelle Caron a vraiment bien su développer son personnage principal, qui possède une personnalité complexe, au nombreux aspects cachés. Ainsi, chacun des lecteurs pourra retrouver un peu de lui en Joachim. Je trouve que c'est aussi ça qui fait son charme. Du côté des personnages secondaires, j'ai plutôt bien apprécié Stéphane, même si on la voit assez peu. Je pense qu'elle et Joachim se complètent plutôt bien, et qu'ils se sont bien trouvés tous les deux. Je trouve que pour une fois la romance n'est pas de trop, et qu'elle est très bien faite de la part de la l'auteur. En effet, ce n'est pas trop facile et trop beau pour eux, ils doivent tous deux affronter des épreuves qui mettront parfois en péril leur histoire, ce qui rajoute je trouve du réalisme au récit.


L'histoire démarre plutôt lentement, l'auteur prend le temps de mettre en place ses personnages et sa situation de départ. Mais à partir de la rencontre entre Stéphane et Joachim, l'action est omniprésente, les révélations s'enchaînent et les rebondissements inattendus viennent pimenter cette histoire intense. Je ne m'attendais absolument pas à ce que le récit prenne cette tournure. Je m'étais fait une idée assez précise de ce que j'allais trouver dans ce livre. Grossière erreur. Emmanuelle Caron nous entraîne dans une course poursuite aux lisières du fantastique, qui n'est pas sans me rappeler Bazmaru et la fille du vent, une autre superbe découverte de L'école des Loisirs. J'aime beaucoup ce genre de roman, dont on ne soupçonne pas l'aspect fantastique au premier abord, mais que l'on découvre tout en douceur, basculant hors des chemins du réel. Ce fût le cas avec Lorelei en Finistère, et je ne suis pas déçu du voyage.


L'écriture, sans être exceptionnelle, est fluide. Les descriptions sont bonnes, on ne se perd pas dans de longs et lourds paragraphes que l'on lirait habituellement en diagonale. J'ai toutefois trouvé la fin un peu trop précipitée, où tout se joue en quelques pages, alors que j'aurais bien voulu encore un ou deux chapitres. Ainsi, on ne comprend pas vraiment tout ce qui s'est passé, et pas mal de point restent obscurs dans ma mémoire. Je trouve cela dommage, car le reste de l'histoire est vraiment très bien amenée, et que le livre se finisse comme cela me laisse un goût amer, comme si l'histoire n'était pas vraiment terminée…


J'ai beaucoup aimé cette histoire, sans toutefois que ce soit un coup de coeur. J'ai tout simplement adoré le personnage de Joachim, j'ai beaucoup apprécié l'histoire, qui est très captivante, mais la fin trop rapide m'a laissé sur une mauvaise impression, dommage... A recommander à tous les fans de fantastique !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LADY MARIANNE 02/10/2016 12:32

voilà une bonne critique bien circonstanciée-
que de lecture !! bonne continuation ! bises-

victor 07/10/2016 20:09

Merci ! Eh oui, je passe mes journées le nez dans les bouquins-bises-